La psychologie positive, Christophe André

Journée du 6 juin 2013, au forum 104

Animée par le docteur Christophe André, médecin psychiatre à l’hôpital Sainte-Anne.

Spécialiste des troubles émotionnels (stress, anxiété et dépression)

Ses recherches actuelles portent sur la question de l’équilibre intérieur comme facteur de prévention des souffrances psychologiques et somatiques. Il a notamment travaillé sur le rôle de l’estime de soi ou de la régulation émotionnelle. Il introduit comme outils de soins la psychologie positive et la méditation.

Comment améliorer le bien-être humain ? Il introduit le concept de « santé active ». Adopter une attitude active face à la santé mentale : on peut contribuer à son équilibre intérieur par quelques actons simples. Comment diminuer le mal-être (gestion du stress) et comment développer le bien-être ?

7 principes de la psychologie positive

Comme outil de prévention des rechutes dépressives

1/ il est possible d’accroître son niveau de bien-être subjectif (40% d’intentionnel)

2/ il s’agit d’un entraînement régulier, comme n’importe quel apprentissage

3/ les effets sont discrets, progressifs et à long terme (ex : exercices physiques et régime alimentaire)

4/ l’objectif est que les émotions positives soient plus nombreuses

5/ le lien social est étroitement associé au bien-être

6/ le bien-être du cops influe sur celui de l’esprit

7/ le bien-être est amplifié par la conscience et la stabilité attentionnelle

Nous avons des difficultés à être présent, nous avons l’esprit préoccupé. La philosophie parle des « grandes platitudes »

La question n’est pas :

Est-ce que je le sais ?

C’est : est-ce que je le fais ?

Nous avons beaucoup d’émotions. Quelles sont les émotions les plus aidantes

Dans le questionnaire de psychologie positive, nous trouvons cet exercice :

Pour vous, quelle figure ressemble le plus à la première figure ?

Si le choix est à gauche, l’observateur tient compte de la forme générale

S’il choisit les carrés de droite, il focalise son attention sur le détail. Pour avoir des émotions plus positives, il faut ouvrir la focale émotionnelle.

L’émotion négative se focalise sur les détails, la positive offre plus de recul

Les deux doivent exister, car elles ont une utilité adaptative

Les études ont démontré que :

Les émotions positives accélèrent la créativité

Les inductions négatives diminuent les capacités

(On met une souris dans un labyrinthe, pour trouver la sortie, soit on met une chouette au-dessus (induction négative) soit on met un morceau de fromage à la sortie (induction positive). Dans le second cas, on constate que la souris atteint beaucoup plus rapidement la sortie !

Le cerveau déteste l’incertitude. Face à l’incertitude, je remplis de façon négative.

Ex :

N_ _ _ _ _ _ E

C_ _ _ _ N

M_ _ _ _ _ E

Les individus répondent par : Négative/crétin/minable

Les émotions positives sont réparatrices. Nous n’en tenons pas copte en nous enfermant dans le négatif.

Répare-toi, ça répare l’impact du stress

C’est un apprentissage, il doit être progressif, il faut commencer petit.

Comment évacuer une petite chose qui peut faire un petit plaisir

Observer les mots exprimant les émotions positives et négatives, regarder les statistiques

2 axes au bonheur, celui du bien-être et du sens, c’est le sens de la vie

Le bonheur, c’est le bien-être avec la conscience

Les leçons du bonheur

La quête : vers quoi fixer nos efforts ?

Hors du bonheur factice des propositions commerciales

Les marqueurs de bonheur, de bien-être n’existent pas

Notion de dévalorisation sociale, par comparaison avec les autres

3 problèmes avec le bonheur

-absence de conscience

-réticence à s’engager et difficulté à accepter ses intermittences (pessimistes)

-l’habituation hédoniste, qui est un phénomène naturel

Avoir ou être

Tout ce qui est lié à l’avoir est soumis à l’habituation, mais pas ce qui est du domaine de l’action

Tourner l’attention à ce qui est toujours là

Noter chaque jour des moments agréables sur les quels on marque ses ressentis

Le négatif passe toujours devant

Le bonheur apporte un sentiment d’immortalité, le temps est suspendu

S’occuper de son bonheur maintenant, s’accorder plus de temps pour être heureux

Travail d’engagement dans le moment de bonheur, s’adapter à la vraie vie, muscler cette capacité, rester connecter aux sources de bonheur quotidiennes

Equilibre émotionnel

Ratio : 2/3 de positif et 1/3 négatif

1/Les émotions franches

2/Les humeurs

–      Intenses mais plus durables

–      Influencent par permanence

–      Peuvent préparer la survenue d’émotion plus forte

Les sociétés calment réactivent la peur

Les voies de la peur et du plaisir sont proches

La culpabilité a un donc très précieux, elle est utile pour réfléchir sur un comportement dommageable.

Développer les états d’âme positifs

  • Augmenter la fréquence
  • Augmenter la disponibilité mentale
  • Ne pas voir les obstacles
  • Ne pas les chercher
  • Ne pas leur accorder d’importance

Notion : savourer

–      quand cet évènement positif t’est arrivé, qu’as-tu fait pour le savourer ?

Raconter, ré-évoquer, par exemple à partir de photos

–      Repenser à 3 bons moments de la journée avant de s’endormir, re-visualiser

–      Travailler la flexibilité mentale, l’intelligence émotionnelle, pas de rumination

 

 

Nous devons incarner le message que l’on veut porter

Pleine conscience

Méditation de pleine conscience, être présent à sa vie, présence contemplative. Nous sommes dans une simulation virtuelle de notre vie.

Outils pour une hygiène de vie

1/ le présent

2/la médiation : juste état de présence, sans attente, sans jugement, sans contrôle

PACIFIER L’ATTENTION

La médiation est un muscle :

–      Les capacités attentionnelles

–      La flexibilité cognitive

–      La régulation des émotions

On est accro sur tout ce qui bouge !!

Le réseau neuronal par défaut s’active lorsqu’on ne fait rien

 

Tâche de strob, (les mots désignant des couleurs, ex : jaune, rouge, bleu, vert, noir, violet… on n’y arrive pas si on est stressé)

Autre ex :

On montre 6 idéogrammes, matin à des personnes

L’après-midi, on montre une série d’idéogrammes parmi eux, 3 ont été vus le matin. On demande aux personnes d’en choisir 3 dans la série. Sans les identifier, les personnes choisiront les 3 idéogrammes vus le matin. Ceci explique l’impact de la publicité sur le cerveau. Le cerveau mémorise, même à notre insu.

Corps et esprit

Activités physiques/ exercices physiques/ sport (stress)

Il y a un double feed-back : quand je souris, je suis +

Tendance à la rétractation

Lorsqu’on observe les photos de classe : les sourires enfants sont les sourires adultes

Lien social

Inflation narcissique. Elle a augmenté de 30% depuis 1980. Nous faisons preuve d’une déficience d’empathie.

Plus on est autocentré, moins on a de chance d’être heureux, c’est en corrélation

Le lien social et la réparation émotionnelle

Tout ce qui gratifie fait du bien !!

Socialiser, c’est bon pour le moral. Même des petites interactions

L’homme est un animal social qui a besoin de gratification pour se réaliser.

Humeur et coopération

Les humeurs positives favorisent les coopérations, le soutien, l’entraide

Les gratitudes et les gentillesses sur une journée sont plus concrètes que sur différents jours.

Se réjouir des succès et des bonheurs des autres, créé une relative solidité du couple

La contagion du bonheur, il se propage comme un virus. Le positif comme le négatif sont contagieux

La gratitude renforce le lien social, les ressources et accroît la force, tout court

Nous pouvons écrire une lettre de gratitude

Apprentissage et management

En montrant de l’intérêt et de la joie, on stimule ses troupes !

La gratitude :

La pratique de la gratitude augmente le bien-être et inversement

1/ constater la gratitude

2/ l’attribuer à autrui, cela renforce l’estime de soi

Nous avons tous besoin de signe d’attention et de reconnaissances, ce sont des signes positifs. C’est aussi bon de donner que de recevoir

Attention et conscience et bien-être

Les sociétés qui nous exposent aux stimulations digitales. Je maîtrise l’outil ou l’outil me maîtrise ??

Compétition entre le temps d’écran et le temps de vie, les interactions sociales

Les objets véhiculent des images symboliques fortes ex : portable, même éteint

Des études montrent que lorsque les gens ont de l’argent, ils se mettent à distance, ils sont plus éloignés

Stabilité attentionnelle

Le cerveau est mono-tâche

Plus les interruptions augmentent, plus on augmente le risque d’erreur

Dans un cas sur 2, les gens ne sont pas à ce qu’ils font

PRÊTER ATTENTION ET ÊTRE EN PRESENCE A L’ACTIVITE donne une satisfaction bien plus grande

Comment résister aux addictions ?

–      Contrôle du stimulus

–      Reconnexion aux valeurs, priorité à l’humain

–      Contrôle de la réponse

Nous pouvons hiérarchiser ce qui est urgent et ce qui est important

Il y a de plus en plus de choses urgentes et on néglige ce qui est important. Lorsqu’on néglige ce qui est important, on rentre en carence. C’est la même chose pour la carence du lien.

Le stress est une instrumentalisation de l’urgence.