Le cerveau attentif

Le cerveau attentif

Contrôle, maîtrise et lâcher-prise

Jean-Philippe Lachaux-Directeur de recherche à l’Inserm

L’auteur dénouent les réseaux biologiques impliqués dans le processus de l’attention, il nous révèle leurs superbes systèmes, leurs combats, leurs supercheries… C.

« Mon expérience est définie par ce à quoi je porte attention » William James, l’un des pères de la psychologie moderne. Faire attention à un objet, à une scène ou à un être, c’est le faire exister dans le champ de son expérience sensible, c’est lui donner vie. L’attention est un don. On fait attention à quelqu’un, on lui porte attention, comme s’il s’agissait de faire ou d’apporter un cadeau.

Votre attention vaut de l’or, car l’attirer sur soi, c’est sortir du bruit de fond et, en définitive, exister ;

Même nos pensées et nos soucis réclament notre attention. Quelques minutes d’introspection suffisent pour réaliser que les petites et les grandes sensations de l’existence, bonnes ou mauvaises, s’éclairent au feu de l’attention. Lire la suite